Correspondance (Tome 1 et Tome 2)

[Epistulae]
Éditeur: 
Les Belles Lettres
Année de publication: 
2003
Pages: 
333+398
Évaluation morale: 
Genre: Idées
Pas de problème
Nécessite des connaissances générales sur le sujet
Lecteurs ayant une formation spécifique en la matière.
Présente des erreurs doctrinales d'une certaine importance.
L'approche générale ou les principales thèses sont ambiguës ou contraires aux enseignements de l'Église
L'œuvre est incompatible avec la doctrine catholique.
Qualité littéraire: 
Recommandable: 
Transmet des valeurs: 
Contenu sexuel: 
Contenu violent: 
Langage vulgaire ou obscène: 
Des idées contraires à la doctrine de l'Église: 
The rating of the different categories comes from the opinion of Delibris' collaborators

La collection des « Lettres de saint Jérôme » comprend actuellement cent cinquante-quatre épîtres. Mais elles ne méritent pas toutes, à titre égal, le nom de « lettres », et, d'ailleurs, elles ne sont pas toutes de sa main, par exemple, les dix lettres de saint Augustin à saint Jérôme (LVI, LXVII, CI, CIV, CX, CXI, CXVI, CXXXI, CXXXII, CXLIV), les lettres de saint Damase (XIX, XXXV), celles de Théophile d'Alexandrie (LXXXVIII, LXXXIX, XC, CXIII), les « lettres pascales » et la « synodique » du même patriarche (XCII, XCVI, XCVIII, C) etc…, soit en tout, trente et une épîtres. En revanche, la lettre XLVI, de Paule et Eustochium à Marcella, a été écrite, ou au moins récrite par saint Jérôme.

Notre collection renferme donc plusieurs « dossiers », où ont été groupés les questions, les réponses, les documents ecclésiastiques relatifs à la controverse origéniste, à l’hérésie pélagienne, ainsi que la correspondance échangée entre Hippone et Bethléem.

On a dénombré onze lettres dogmatiques, vingt-quatre exégétiques, treize sur des sujets de morale, onze oraisons funèbres, trente et un écrits polémiques ; les autres sont des « lettres familières » ou ne rentrent pas dans les catégories précédentes, telle la lettre LXX à Magnus, « orateur » de la Ville de Rome, sur l’utilisation des Lettres profanes.

Avec cette lettre, celles qui présentent un intérêt plus général sont les éloges funèbres (epitaphia) d’Asella (XXIV), Blésilla (XXXIII, XXXIX), Fabiola (LXXVII), Léa (XXIII), Lucinus (LXXV), Marcella (CXXVII), Népotien (LX), Paule (CVIII), Pauline (LXVI).

De même, les lettres qui traitent des sujets de morale ; ce sont les plus connues de toutes : sur l’Éducation des filles (CVII, CXXVIII), le Mariage (CXVII, CXXIII), la Pénitence (LVIII, CXXII), le Veuvage (XLVI, LXXIX), la Vie monastique (XIV, LVIII, CXXII), la Vie des clercs (LII), la Virginité (XXII, CXXX).

Auteur: François Beauclair, France
Date de mise à jour: Apr 2023