La fuerza del silencio

[La force du silence]
Año: 
2017
Género: 
Público: 
Valoración moral: 
Género: Pensamiento
Sin inconvenientes.
Requiere conocimientos generales en la materia.
Lectores con formación específica en el tema.
Presenta errores doctrinales de cierta entidad.
El planteamiento general o sus tesis centrales son ambiguos o se oponen a las enseñanzas de la Iglesia.
La obra es incompatible con la doctrina católica.

Libro denso, escrito a modo de conversación con Nicolas Diat y, en la parte final, con el superior de la Grande Chartreuse. Trata de la necesidad del silencio para la vida interior y se divide en cinco partes, además de la introducción y el prólogo: I. El silencio frente al ruido del mundo; II. Dios no habla, pero su voz es nítida; III. El silencio, el misterio y lo sagrado; IV. El silencio de Dios ante el azote del mal; V. Como un grito en el desierto (el encuentro en la Grande Chartreuse). Libro muy aconsejable para personas con buena formación teológica y con cierto hábito de vida espiritual, profundo, minucioso, del que se desprende un gran amor a Dios, a la Iglesia y el deseo de recuperar lo esencial –el sentido de la adoración y de la contemplación–, para el bien de las almas y para superar la crisis de relativismo, materialismo e indiferencia de parte de la sociedad actual.

L.R. (España, 2017)

Le livre résulte d’un entretien fait par Nicolas Diat avec le cardinal. Né en juin 1945, le cardinal Robert Sarah est une des figures les plus importantes du monde catholique d’aujourd’hui – il est le numéro trois du Vatican. Spécialiste reconnu de l’Église, écrivain, Nicolas Diat est l’auteur d’un livre de référence sur le pontificat de Benoît XVI, L’Homme qui ne voulait pas être pape (Albin Michel, 2014). Le cardinal Robert Sarah et Nicolas Diat ont publié chez Fayard en 2015 un premier livre, Dieu ou rien – Entretien sur la foi. Il est suivi d’un entretien avec Dom Dysmas Lassus, prieur à la Grande Chartreuse et ministre général de l’Ordre des chartreux. Le cardinal traite de l’importance du silence dans la vie de l’homme d’un point de vue philosophico-théologique. Il en fait l’application à la vie ascétique et à la liturgie du sacrifice de la Messe. Il reprend les diverses parties de celle-ci et explique le pourquoi et le comment de l’observation du silence à certains moments. Enfin il aborde le problème du mal sous l’angle du silence de Dieu, et montre qu’Il console malgré tout les affligés à travers son inexplicable silence, comme Il le fit pour son Fils lors de son agonie et de sa crucifixion. L’auteur s’appuie sur la grande tradition mystique occidentale comme orientale. Son écriture est dense et claire. C’est un livre exceptionnel à une époque où règne le souci exagéré de la communication avec le monde extérieur, de l’efficacité par l’action et toute sorte de parasitages sonores qui venant perturber la réflexion et la méditation. Il est à recommander aux lecteurs qui ont le souci de cultiver une vie intérieure. La tonalité est marquée par une spiritualité monacale, ce qui n’empêche que l’esprit soit universel dans le livre.

F.T. (Francia, 2017)